Nouveau Comment l'enfant apprend, Un besoin vital de comprendre Agrandir l'image

Comment l'enfant apprend, Un besoin vital de comprendre

Nouveau produit

Livre fondateur de John Holt, parution mai 2019 : attention si vous prenez d'autres livres avec un livre en pré-commande, la totalité de votre commande sera expédiée au moment de la parution du livre pré-commandé.

Plus de détails

19,00 € TTC

Fiche technique

Auteur John Holt
Traducteur Eva Brand Humair
Nombre de pages 250

En savoir plus

John Holt poursuit dans ce livre ses réflexions sur l’apprentissage initiées dans L’école ou la fabrique de l’échec. Cette fois, il s’intéresse aux modes d’apprentissage des jeunes, voire très jeunes enfants, d’âge préscolaire qu’il observe avec beaucoup de finesse et de tendresse. Comme pour L’école ou la fabrique de l’échec, les commentaires additionnels de l’auteur sans complaisance, vingt ans après la première parution, enrichissent encore davantage son propos.
Holt fut l’un des premiers à affirmer et démontrer que chez les très jeunes enfants, apprendre est aussi naturel que respirer. Ce livre explique comment et pourquoi nous apprenons à parler, à lire, à compter ou à raisonner. Il évoque l’importance fondamentale du sens des apprentissages et de la motivation intrinsèque de comprendre le monde qui nous entoure.
Paru initialement il y a plus de 50 ans, son message est toujours d’actualité, peut-être plus que jamais. Il questionne et bouscule notre vision de l’école, des apprentissages, et plus largement des enfants et de l’éducation.

Ce que je veux dire, c’est que lorsqu’ils apprennent comme ils l’entendent et pour des raisons qui leur appartiennent, les enfants peuvent apprendre bien plus vite et bien plus efficacement que nous ne pourrions le leur enseigner ; et on peut se permettre de jeter aux orties nos programmes et nos emplois du temps, et les
laisser libres […] d’apprendre par eux-mêmes.

John Caldwell Holt (1923-1985), né à Boston, a exercé plusieurs métiers avant de devenir instituteur pendant quinze ans, période pendant laquelle il s’interroge sur les difficultés rencontrées par les enfants. Ayant rejoint ensuite les universités de Harvard et de Berkeley en sciences de l’éducation, il consacre ses travaux et ses conférences à la réforme de l’enseignement.
Mais au bout de quelques années, il cesse de penser que l’école est réformable. Dès lors, John Holt décide de consacrer son
temps « non plus à créer des écoles alternatives, mais des alternatives à l’école ». Ses recherches portent sur les apprentissages autonomes, il devient le porte-parole des familles engagées dans l’instruction en famille.